FAQ

Labdispak, ça commence par lab… C’est un fablab ?

Ça pourrait, mais le LabDispak est un tiers lieu. Il contient un fablab, mais n’en est pas un en lui même.

J’ai entendu dire que vous déposiez un dossier pour le projet auprès de la collectivité à Joigny. C’est quoi l’idée ?

L’idée d’origine était l’autoconstruction du lieu. Elle n’est pas abandonnée mais beaucoup d’autres projets ont besoin d’un endroit pour se développer maintenant, d’où l’idée d’aller exploiter les mètres carrés libres au plus proche.

Vous comptez vraiment financer tout ça sans un sous en poche ?

Oui. On va prendre dans les poches des autres.

Ah oui, vous allez prendre aux riches que vous critiquez tout le temps. C’est nul.

On pourrait. Mais l’idée est d’avoir une certaine cohérence. Si une grande enseigne de bricolage nous propose de nous donner tous les matériaux nécessaires pour la construction contre notre voix qui dirait « regardez comment y sont sympaaaas et cool d’être ouverts le dimanche », on ne le fera pas. Si une PME qui fabrique de la brique monomur nous propose une action de communication jumelée et de nous donner une bonne partie des briques dont on a besoin contre un droit de visite régulier, on applaudira probablement des deux mains.

De même, si demain une collectivité veut nous donner une subvention pour le plaisir de nous en donner une, on dira non, mais si elle souhaite voir ses équipes formées à l’usage d’un nouvel outil de démocratie participative et qu’elle veut payer pour, ce sera avec une grande joie.

Vous comptez vraiment bâtir le lieu vous même avec vos petites mains ?

Oui. Pour l’instant nous avons 10 mains, mais l’idée est d’en avoir entre 20 et 40 pour aller plus vite et avoir toutes les compétences à disposition.

Ça ressemble beaucoup aux délires communautaires utopistes des années 60/70, votre truc. Ça fait peur.

C’est un peu ça, oui. Mais nous sommes des utopistes pragmatiques. Nous ne refusons pas le monde professionnel, l’argent, le capital, l’investissement, l’entreprise et la propriété privée. Nous essayons simplement de faire avancer les choses en restant dans une certaine logique de valeurs morales et humaines.

Pourquoi à Joigny ? Moi j’habite <…> et du coup c’est pas vraiment intéressant pour moi.

Mais si, c’est intéressant. D’une part parce que nous allons documenter tout ce que nous faisons pour t’aider à faire pareil et d’autre part parce que tu peux venir nous voir pour une heure, une semaine, un mois ou un an, nous aider et aider le projet à se concrétiser : tu seras le bienvenu.

On peut venir voir ? On peut aider ?

Bien entendu ! Venez ! Pour l’instant ça se passe le mardi.

Où est-ce qu’on envoie les sous ?

Vous pouvez adhérer à l’association, le bulletin idoine sera bientôt mis en ligne :)

Ça va servir à quoi ?

La version politiquement correcte à présenter à un décideur, un élu ou quelqu’un qui n’a pas le temps, c’est « un lieu de l’innovation sociale, technique et politique, un moyen pour la population de se réapproprier son avenir en sortant des sentiers battus ». La vraie version, c’est « on sait pas et on s’en fout un peu ». L’idée derrière tout ça, c’est qu’en se réunissant pour bâtir un lieu, les gens se trouveront immanquablement des atomes crochus et que de leur rencontre découlera un avenir qui aura besoin du lieu pour grandir.

A vrai dire, on a quand même quelques idées derrière la tête. Des atelier pour les jeunes et moins jeune pour découvrir tout et n’importe quoi (et surtout créer du lien social), des formations à destination des entreprises et des collectivités autour des technologies en général, de l’apiculture pour protéger nos amies les abeilles, de la création d’espaces vivants et sympathiques pour favoriser le travail collectif et l’émergence d’idées nouvelles …

2 replies on “FAQ”

  1. M. DENISE François dit :

    Bonjour.
    Ou et quand peux-t-on vous voir ?
    Le fablab de Sens est un peu trop éloigné pour moi.
    Vous seriez plus pres et votre développement m’ interresse
    François DENISE retraité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *